top of page

Manifestation libre du Moi et de l'Ego de l'enfant en thérapie

Dernière mise à jour : 11 avr. 2022

Par Yann Lemeux - d'après les concepts de Carl. Gustav. Jung - dessin Yann Lemeux




De la manifestation libre du Moi en cours de thérapie


Avec la manifestation du Moi et la prise de conscience de l’ego comme partie de ce Tout, on assiste à la transformation de l’énergie psychique. A partir de représentations de la nature, à travers les figurines et le modelage du sable, l’enfant se trouve face à des expressions de sa propre nature, expressions que jusqu’à avant la thérapie, il considérait comme des « forces obscures » et qu’il accepte maintenant. Durant cette phase de développement on assiste à une transformation. Les forces qui étaient considérées comme « destructrices » deviennent « constructives ».


Part animale et ego


La formation de l’ego commence après la manifestation du Moi qui est souvent, en cours de thérapie avec des figurines et images, représenté d’abord avec des représentations d’animaux. Ces représentations correspondent à la part animale de l’être humain, part ancrée dans sa nature. C’est seulement après plusieurs séances, après cette première représentation « animale », que la part de l’être humain s’exprime et devient plus importante.


On retrouve ces représentations d’animaux dans les jeux des plus petits, les livres et films d’animation qui leurs sont destinés. Ils leur offrent une représentation positive de leur part animale. Dans ces histoires, dans les contes, souvent, l’humain développe des relations harmonieuses avec les animaux qui l’aident à accomplir sa quête.


L’acceptation de cette part animale qui aide et sa représentation permettent à l’enfant de faire face à ses instincts et de les contrôler. Après s’être connecté au monde des instincts, l’enfant commence à construire sa personnalité propre et indépendante.


Cette relation entre le corps et l’esprit n’est pas évidente pour l’enfant qui doit apprendre à vivre à la fois dans le monde matériel et dans le monde spirituel.


Les thérapies par le jeu de construction sont de formidables allégories de la construction du Moi.


De la régression à la (re)formation de l’ego


Personnellement, j’utilise les thérapies par l’objet et le jeu tout autant avec des adultes qu’avec des enfants. Quand ils arrivent dans mon cabinets, j'ai en tête cette phrase de Michel Jonasz : "les hommes sont toujours des enfants".


Il est important, dès le début, de bien poser un contexte et un cadre propice à la régression. En cela la Sandplay Therapy offre de multiples possibilités de régression telles que le jeu de sable et les figurines. Cette régression symbolique est une façon de plonger dans l’inconscient où les aspects qui « bloquent » le développement de l’ego peuvent s’exprimer avec leurs causes profondes. Ma pratique de l'hypnose vient compléter et rendre plus efficace cette connexion avec l'inconscient.


Ainsi, après la manifestation de la totalité (la réunion de la part inconsciente et de la part consciente en une même représentation dans le sable), l’ego, entendu, exprimé, recommence à nouveau à se développer dans un sens positif, écologique et ergonomique.


Cet ego, jusqu’alors envahissant, ne domine plus et il trouve sa place de « centre » de l’esprit conscient. Lorsque l’ego est ainsi contenu, le Moi représente la totalité de la personnalité de l’homme.


A quel âge commence normalement la formation de l’ego ?


Il est généralement admis que la manifestation du Moi se fait entre 2 et 4 ans. Après cette manifestation, la phase dite de "rébellion" commence (Non, Je n’aime pas, Je ne veux pas …). C’est à partir de ce moment que l’enfant parle de lui avec « Moi », « Je » et arrête de parler à la troisième personne.


Comment se comporter, pour un parent, lors de cette phase de rébellion ?


Cette phase de rébellion est cruciale au développement de l’enfant. L’enfant peut être très obéissant et heureux jusqu’à ce qu’il entre en phase de rébellion et, souvent, les parents n’arrivent pas à comprendre et à accueillir ce changement de comportement.


Les parents veulent que l’enfant soit le même qu’il était avant. Ceci reviendrait à dire que l’enfant ne peut pas développer sa propre personnalité indépendante. L’enfant, pour se développer, doit expérimenter cette indépendance à partir et contre le monde extérieur pour s’affirmer en tant qu’individu indépendant, capable de décisions. S’il dit « non » continuellement, c’est que son ego est en train de s’affirmer. Cet ego a besoin de faire ses propres expériences. Le rôle du parent est aussi de permettre à l’enfant d’affronter le monde plus librement et par lui-même.


Fin de la thérapie et évolution de l’enfant par lui-même


La thérapie permet de libérer les forces créatrices de l’enfant (ou de l’adulte) et ainsi lui permettre de devenir constructif et productif. Il peut maintenant aborder la vie sous un angle nouveau. C’est souvent à ce moment que l’enfant « quitte » la thérapie. Il est maintenant en capacité d’utiliser et de tester ses nouvelles forces. Il est devenu plus indépendant des influences négatives et il devient plus ouvert dans ses relations avec les autres.


Cet enfant qui, en thérapie, a expérimenté un espace libre et protégé peut transposer ses expériences dans la Vie. Il est maintenant devenu lui-même cet « espace libre et protégé » et il peut maintenant évoluer lui-même dans le monde.

2 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page